Mon égo et moi

A l’occasion de la sortie en France de Métro 2034, la rédaction d’If Is Dead – un blog que je vous recommande chaudement et pas parce qu’ils m’ont consacré un article – m’a posé quelques questions sur les romans de ce diptyque et plus généralement sur ce qui m’avait poussé à faire de la traduction. Pour en savoir plus… c’est par là. C’est un peu long, mais que voulez vous, je suis un incorrigible bavard.

  • Interview très intéressante, merci à If is Dead et à vous!

    Pour les « Night Wath/Day watch » je les conseille, ils ont été une très aréable surprise, c’est très prenant et distrayant et le concept de fantasy urbaine est excellent !

    et lol avec immarcescible, je ne connaissais pas, mais je l’ai réutilisé !

    Sinon, je pars demain Moscou, à cause/grâce Métro 2033 et vous par ricochet : merci ^^

    J’ai aussi du créer une catégorie métro 2033 (autour de) sur mon blog et viens d’y poster un petit avis sur 2034 où j’y exprime entre autre mon envie de lire d’autres œuvres de Mister Gluskhosvky, y compris hors du métro, d’autres traductions sont-elles prévues, et sur les autres romans de cet univers et d’autres (même si j’ai aussi très envie que l’Atalante reprenne la traduction de la saga de Zhongguo de David Wingrove et suspendue au tome 3 🙁 )

    Et question: savez vous où je pourrais trouver des infos sur un projet Paris 2033 ou France ?

    merci, et bravo, bon été !

    • Merci surtout à vous, lecteurs, pour avoir choisi de lire un peu de sf russe qui, ne serait-ce que par la translittération des noms, pourrait de prime abord paraître peu alléchante.
      Je suis très heureux que la lecture vous ait donné l’envie de vous rendre in situ pour découvrir ce monstre de béton, de marbre et de granit qu’est le métro moscovite.
      Alors, pour ce qui est des écrits de Dmitry Glukhovsky, ses deux autres livres parus à ce jour ne sont pas du tout reliés à l’univers 2033. Sur le volume impressionnant de romans russes qui ont repris l’univers (une douzaine parus à ce jour, je crois) il est important de faire le tri et cela prend du temps. Je n’ai pas eu l’occasion de m’intéresser aux deux projets européens (le britannique et l’italien) pour connaître leur état d’avancement. Quant aux versions francophones, je sais que Dmitry avait discuté du projet avec Vincent Gessler et que de mon côté je lui avais proposé quelques idées qui lui avaient plu. Malheureusement, je n’ai pas le temps de me lancer dans un projet d’écriture supplémentaire (j’en ai déjà quelques uns qui traînent depuis trop longtemps et que j’aimerais terminer enfin). Quant à d’autres candidats potentiels, je n’en ai pas connaissance.
      J’ai encore été très bavard pour changer…
      Au plaisir.

  • Revenue : séjour enchanteur et je n’ai qu’une envie, y retourner ! Le métro est fidèle – et au-delà, car il est magnifique – de tout ce qu’il y a dans les romans !

    Les guérites de verre au pied des escalators, l’entrée du tunnel à la Avtozadovskaya, les petits escaliers, les portes, les trappes… et les stations !

    J’ai aussi trouvé le jeu de plateau dont j’ignorais même jusqu’à l’existence : magnifique !

    • Ravi de lire votre enthousiasme par rapport à ce voyage. Dmitry a passé beaucoup de temps dans le métro de Moscou et je crois qu’à l’instar de son personnage Homère, il lui voue un grand amour.
      En ce qui concerne le jeu, j’avais hésité à lui consacrer un article (peut-être ai-je eu tort de ne pas le faire). Cependant, m’étant renseigné à l’époque de ma découverte sur la possibilité de l’importer en France (et ayant eu des réponses négatives) je n’avais pas jugé pertinent de le faire.

  • Merci pour vos réponses !

    Vincent Gessler ! J’ai adoré Cygnis ! A suivre, j’espère avec l’un ou l’autre, même si ce n’est pas de suite….

    J’ai aussi pensé à Olivier Paquet dont le Structura Maxima m’avait enchanté et dernièrement « les loups de Prague » (même si sans surprise me concernant Structura Maxima a ma préférence) car escale à Prague à l’aller avec également un tour dans le métro ^^ mais aussi dans les lieux emblématiques de la ville (et du roman) et d’ailleurs j’y ai trouvé un cocon d’alien… (j’ai pris la photo^^)

    Pour le jeu, il présente 49 cartes des stations principales des 2 romans, circulaire + celles ceintes avec un bel effet visuel « post-apocalyptique » cela permet de donner corps aux endroits du romans, d’une autre façon que le jeu (qui ne tourne qu’en saccadé sur mon pc 🙁 , en plus que la partie monstre qui me sautent dessus ne me passionne pas, bref)… je ferais un pett quelque chose sur le jeu mais cela se imitera au visuel car por l’instant, j’en suis à ce stade et ne parlant pas russe, ça va être difficile, même si je vais voir si il y a une édition anglaise.

    Pour ce qui est de lire les autres œuvres de D. Glukhovsky, ce serait avec plaisir pour ma part car au-delà de l’univers « Métro 2033 » j’apprécie l’auteur ! Je irais aussi avec plaisir, en espérant que ce soit traduit, les autres œuvres de cet univers, œuvres que j’ai trouvé en librairie d’ailleurs mais que je suis incapable de lire en version originale.

    Au passage je ne peux que saluer la splendide édition de l’Atalante, même si c’est coutumier pour cet éditeur que j’apprécie et suis depuis de longues années.

    Sinon, j’ai aussi pensé à vous et aux billets précédents sur les liseuses car nombre de moscovites en ont ! Bien plus qu’ici ! J’en ai vu dans toutes les rames où j’ai été !

    Sinon la cité d’Émeraude reste un mystère, je n’ai pas eu le temps d’y aller… Un mystère que je lèverais la prochaine fois, car je vais planifier d’y retourner. J’ai aussi visité en partie le parc des expositions à VDNkh, pas eu le temps d’aller au (funeste) parc botanique, la prochaine fois… car prochaine fois il y aura !

    je m’arrête là je suis bavarde aussi^^

    je conclurais en disant que l’ami qui m’a accompagné a été tout aussi séduit alors qu’il n’a pas lu le roman (il ne lit pas de SF) et qu’il souhaite retourner tant découvrir Moscou plus avant que… lire les romans !

    Un double merci, à vous et à Dmitry Glukhovky donc.
    (Je me suis permis d’intégrer votre correction dans ce commentaire et supprimer le suivant. Denis)

  • Laisser un commentaire