Metro 2034 : des nouvelles neuves

metro 2034 glukhovsky

Bonjour à vous, fidèles lecteurs qui revenez régulièrement pour découvrir mes nouvelles facéties ou plus simplement chercher des informations à propos de la série du métro de Dmitry Glukhovsky.

Alors que je suis en plein bouclage des corrections du texte avant de le remettre à l’éditeur (les éditions L’Atalante – est-il utile de le rappeler ?)… D’ailleurs, je ne devrais même pas être en train de vous écrire, mais poursuivre la traque des inexactitudes et autres erreurs de traduction… On va dire que je fais ça sur le temps théorique de ma pause déjeuner.

Je me suis amusé à parcourir rapidement les différents endroits où l’on discutait de Métro 2034 et où l’on spéculait sur le scénario de ce livre. Sans rien dévoiler du cœur de l’histoire, je vais vous donner quelques informations et faire quelques démentis.

Commençons par la localisation du roman. Même si j’ai lu quelques rectificatifs ici et là, je le redis tout à fait officiellement : non, Métro 2034 ne se passe pas à Saint-Pétersbourg. La carte que nombre d’entre vous ont trouvée sur le site russe fait référence à un autre roman qui prend cette ville pour décor. J’ai lu également des remarques à propos de l’impossibilité pour le roman de commencer à la Sevastopolskaya, à moins d’une colonisation récente, car sur la carte du premier roman celle-ci figurait au nombre des stations abandonnées. La connaissance du monde s’étend avec les différents romans, les cartes successivement modifiées reflètent ce fait. Pour les protagonistes de Metro 2033 la Sevastopolskaya était en effet une terre inconnue, alors que ses habitants luttaient déjà contre les calamités qui les assaillaient. D’ailleurs, si vous avez envie de vous amuser il y a désormais un globe sur le site officiel russe qui indique les points d’où on aurait reçu des transmissions radio de survivants.

A propos des personnages, maintenant. Comme il a été écrit sur plusieurs sites, oui, c’est bien Hunter, revenu d’entre les morts, qui réapparait dans ce second roman. De là à dire que c’est son histoire… rien n’est moins sûr. Il est, comme avec Artyom l’initiateur de l’aventure, mais il a à ses côtés deux personnages tout aussi importants, voire plus importants, que lui. Il s’agit de Homère et Sacha, un vieil homme et une toute jeune femme, dont les noms ne doivent rien au hasard… mais, je vous laisserai découvrir le pourquoi dans les pages du roman.

Que dire d’autre ? Que le roman est plus sombre que le premier ? Que le lien scénaristique entre les deux livres sera fait par le jeu en cours de développement (c’est en tout cas le souhait de Dmitry Glukhovsky et comme il participe à l’écriture du scénario, je pense qu’il aura gain de cause) ? Que la sortie en France de Métro 2034 est prévue pour le mois de mai ? D’ailleurs, si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser, l’intérêt d’un blog est d’être interactif après tout… Je ne vous promets pas de répondre à tout (non, je ne vous raconterai pas la fin !) mais j’essaierai de satisfaire votre curiosité.

Bonne année à tous !

  • Bonsoir, Mr. Savine.

    J’ai découvert l’univers du Metro grace au jeu Metro 2033.
    Je me suis ensuite pencher sur le livre et j’ai tout simplement adorer le lire.

    Quand vous dites « (…)le lien scénaristique entre les deux livres sera fait par le jeu en cours de développement », faut-il comprendre qu’il vaut mieux d’abord jouer à Metro 2034 et ensuite seulement attaquer la lecture du second roman ?
    Ou bien l’ordre n’aurat-‘il que peu d’importance ?

    Merci d’avance pour votre réponse.

    Mr. p

    • Bonsoir, Mr. p.

      Non, il n’y a pas d’ordre obligatoire entre le deuxième roman et le deuxième jeu. Les deux romans forment un tout dans la tête de leur auteur, ce qui rend leur lecture suffisante pour comprendre son univers.
      Le premier jeu reprend globalement le scénario du livre ce qui est intéressant mais qui gâche la surprise finale. Je pense que Dmitry Glukhovsky a voulu un scénario original pour le deuxième jeu pour que tant les joueurs que les lecteurs aient leur lot de surprises. Et comme il disposait déjà de deux romans qu’une année sépare, j’imagine (sans en être certain) que l’idée de raconter dans le jeu ce qui arrivait à certains personnages dans ce laps de temps avait dû être très tentante.
      Comme vous avez peut-être eu l’occasion de le lire sur ce blog, la licence en Russie se développe très vite d’un point de vue littéraire (avec une dizaine de livres parus durant l’année 2010). Je pense que Dmitry poursuivra l’enrichissement de cet univers à travers différents médias (jeux, livres, autres ?) durant l’année 2011.

      Voilà, bonne lecture et bon jeu.
      Denis

  • Un personnage féminin dans le Métro : bonne nouvelle vu la rareté des figures féminines dans le premier opus ! J’ai hâte (je n’ai pas encore commencé les chapitres de la pré-publication)

    et quelle excellente nouvelle que de retrouver Hunter, justement après la fin de 2033 je me demandais ce qu’il aurait pensé de la « révélation » d’Artyom et qui va à contre-sens total de ses conclusions à lui, je le saurais peut-être…

    J’attends le jeu, dont je trouve au passage le trailer sublime et la BO de 28 jours plus tard colle tellement bien à cet univers ! Après je préfèrerais explorer les stations que dégommer cette multitudes de mutants, mais ça ferait un jeu ennuyeux je pense ^^

    J’espère que le succès se grand en France et je parle de l’œuvre littéraire ! Et quelle bonne nouvelle que 2034 sorte aussi rapidement !

    • Dmitry Glukhovsky s’était expliqué sur l’absence de personnages féminins dans le premier opus lors d’un entretien (je ne sais plus lequel malheureusement). Il disait en substance qu’il n’avait pas voulu mettre en scène un personnage féminin par peur du rendu caricatural qu’il aurait pu avoir dans le texte. Il ne voulait pas tomber dans les clichés.
      Désormais plus sûr de lui, il met en scène Sacha dans ce second opus du Métro dont le personnage répond en quelque sorte à celui d’Artyom. Malheureusement, pour faire sa connaissance il vous faudra attendre la sortie du roman car ce personnage n’apparaît que dans le quatrième chapitre.

      Quant à ce brave Hunter, je pense qu’il vous réservera de belles surprises tout en satisfaisant votre curiosité.

      Bonne lecture et merci pour vos commentaires.

  • Je viens de retrouver Hunter grâce à votre partie 5 ^____^, à suivre… avec impatience !

    et effectivement pas encore de Sacha, je patienterais et m’en vais de ce pas essayer de voir si l’interview à laquelle vous faites référence est en français. J’en avais lu une, cette question n’y étais pas abordée et c’est un point éclairant que sa réponse via votre intermédiaire !

    Merci encore.

  • Laisser un commentaire