Metro 2034 : la prépublication

metro 2034 glukhovsky

Alors que je rends ma copie de Metro 2034 à l’éditeur dans quelques jours, je suis heureux de vous annoncer la prépublication du premier chapitre du roman sur mon blog. J’ai en effet obtenu le feu vert des Éditions L’Atalante pour publier le texte de traduction brut du premier chapitre dans cet espace numérique.

Quand j’écris le texte brut, j’entends par là le texte qui est sorti il y a peu de mon cerveau et qui n’a pas encore subi de travail éditorial de correction et d’ajustement. Un peu comme un gâteau qui sort du four et qu’on n’a pas encore dressé pour être présentable à table. Ce n’est donc pas forcément le texte dans sa version définitive que vous aurez sous les yeux, même si il ne changera pas radicalement.

Compte tenu de la longueur du texte, je le publierai en plusieurs parties en utilisant les coupures qu’a faites Dmitry Glukhovsky dans le texte original. La prépublication s’étalera du 14 au 22 janvier à raison d’une partie du texte tous les deux jours. Pourquoi tous les deux jours ? C’est une excellente question à laquelle je n’ai pas de réponse, mais voilà, c’est comme ça, c’est perpendiculaire, comme dirait l’autre. A moins que ce ne soit péremptoire… Pourquoi le 14 janvier ? Là, ce n’est pas péremptoire, ni même arbitraire. Enfin, si, d’une certaine manière c’est complètement arbitraire… En un mot comme en cent, le 14 janvier correspond au premier jour de l’année du calendrier julien (qui a été très longtemps utilisé en Russie même après la réforme grégorienne).

Si vous voulez en savoir davantage sur ces histoires de calendriers, je vous recommande chaleureusement la lecture de l’article ad hoc sur le site lauréat en 2010 du prix de l’académie Goncourt, j’ai nommé Wikipédia.

Edit : La prépublication n’a plus lieu d’être aujourd’hui, j’ai donc retiré les liens et les billets qui y étaient consacrés.

  • Bon, hé bien en attendant le 14 janvier, je viens de me perdre dans les méandres du lauréat du prix de l’académie Goncourt…

    Il est dingue ce site, dès que je vais dessus, j’y passe des heures à cliquer sur un lien, lire, recliquer sur un autre lien, lire à nouveau…

  • Merci beaucoup ! et bravo pour votre travail !

    Et ravie de découvrir ce petit coin du web juste passionnant, et grâce à Métro 2033 ! Un double voyage en somme.

  • Bonsoir,
    c’est avec impatience que je me rend régulièrement sur votre blog afin d’avoir des nouvelles de Métro 2034. Je tenais à vous féliciter pour votre travail et surtout pour les information et même extrait que vous publiez sur ce blog. En grand fan, j’ai lu deux fois déjà Métro 2033 et ai finis aussi le jeux vidéo plusieurs fois.
    Je me permet de vous poser une question: en allant sur le site russe, j’ai pu voir une liste impressionnante d’ouvrages sur le même thème de Métro 20033. Ces livres sortiront ils en France un jour ?

    Bravo encore pour votre travail !
    Arno

    • Bonjour, Arno.

      Tout d’abord merci pour votre commentaire. C’est agréable de savoir son travail apprécié.
      En ce qui concerne les titres parus en Russie, les choses ne sont pas toujours simples. Tout d’abord, les livres sont d’une qualité assez inégale tant par la qualité d’écriture que par les intrigues qu’ils mettent en place. D’autre part, un bon nombre d’intrigues sont très encrées géographiquement sans portée générale et leur compréhension peut demander parfois une bonne connaissance de telle ou telle ville ou région de la Russie. Ces deux arguments jouent en défaveur de ces romans pour n’importe quel éditeur étranger.
      Cependant, trois ou quatre romans se détachent du lot et souffrent beaucoup moins des défauts énoncés plus haut. Ceux-là pourraient être traduits.
      Donc oui, certains pourraient voir le jour en France en format papier. Et si mes services sont requis pour leur traduction, je ne manquerai pas d’en parler sur ce blog.

      Bien à vous.

      P.S. : Métro 2034 ne va pas tarder à partir chez l’imprimeur, mais pour vous faire patienter jusqu’au 19 mai, date de sa sortie, l’éditeur a prévu de proposer en téléchargement sur son blog, à la mi-avril, les deux premiers chapitres du roman.

      • Merci pour votre rapide réponse.
        J’ai hâte de lire votre travail !
        Bonne soirée et félicitation encore pour votre blog et vos travaux.

        Bonne continuation

  • Bonsoir à vous tous, je joins Arno dans les félicitations et encouragements que celui-ci vous porte. Votre travail est vraiment remarquable. J’ai plusieurs questions que vous pourrez peut être éclairer sur 3 petits points ( j’espère ne pas abusé ) :

    _Le 1er : Verrons-nous Artyom dans ce second Opus qu’est métro 2034 ?

    _Le 2° : Pourquoi les couvertures des livres métro 2033 française diffèrent-elles des Russes ?

    et le dernier point : Vous avez parlez d’auteurs qui décrivent leurs pays d’origine dans un monde post-apocalyptique notamment la France ? Pouvez vous m’éclairez sur cette information ?

    Merci beaucoup et tous mes encouragements pour votre travail !

    • Bonjour, Julien.

      Merci beaucoup pour votre enthousiasme.
      En ce qui concerne vos questions, voici quelques éléments de réponse :
      1 – Nous croiserons un Artyom dans Métro 2034. Est-ce le même ? C’est sans doute au lecteur de décider, même si je compte poser la question à l’auteur pour avoir la version « officielle ».
      2 – Le choix de la couverture incombe à l’éditeur, donc je ne peux pas trop vous éclairer sur ce point. Les couvertures que nous avons en France (mais également en Grande Bretagne et en Espagne) ont été réalisées initialement pour les éditions allemandes – l’Allemagne étant le premier pays, à ma connaissance, à avoir acquis les droits des romans de Glukhovsky.
      3 – Les romans dans l’univers de Métro 2033 est un projet que Dmitry Glukhovsky avait initialement lancé en Russie, mais qu’il a étendu au reste du monde. Tout auteur qui souhaite y participer écrit un roman dans le monde de 2033 avec la contrainte de ne présenter que son pays de résidence. La Grande Bretagne et l’Italie se sont jointes au projet. Quant à la France, le seul projet dont j’avais connaissance (mais il peut y en avoir d’autres) est pour l’heure suspendu par manque de temps des deux scénaristes qui s’y consacraient.

      J’espère que cela répond à vos interrogations. Je vous souhaite une bonne découverte de Métro 2034.

      • Merci beaucoup pour vos réponses et bonne continuation dans votre travail. Sachez que des lecteurs suivent avec grand intérêt vos travaux en lien avec Mr Glukhovsky dont moi ! merci encore .

  • Laisser un commentaire